Aptitudes à développer

Assimilation des éléments du cours

L'élève doit comprendre, mémoriser et savoir appliquer les éléments du cours.

Dans le cas des mathématiques, il s'agit de maîtriser des techniques de raisonnement qui, devenant de plus en plus sophistiquées, permettent de résoudre des problèmes avec une complexité et une abstraction de plus en plus grandes.

Il y a en définitive peu de cours à mémoriser, mais ces bases sont indispensables. Le calcul mental en fait partie, une agilité doit être développée en ce sens ; autant que possible, même au lycée, j'évite dans le cadre des cours particuliers l'emploi des calculatrices pour les calculs simples.

Les difficultés scolaires en mathématiques peuvent être liés à des déficits d'acquisition sur les années antérieures. Il est donc souvent nécessaire de revenir un peu en arrière pour revoir les "fondations". A cette fin, mon outillage pédagogique comprend des fiches par grand thème qui proposent l'essentiel du cours et des exercices sur les méthodes à connaître.

Aspects de méthodologie

Si l'on considère l'esprit scientifique comme une capacité à conduire des raisonnements logiques rigoureux, la méthodologie est un aspect central pour développer en profondeur cette qualité. Elle l'est donc pour réussir en mathématiques ou en physique. La méthodologie se retrouve à différents niveaux :

  • Sur la rédaction : une rédaction rigoureuse est un élément structurant majeur. L'élève doit bien expliciter les éléments de son raisonnement. Ce faisant, il détecte plus facilement des erreurs éventuelles.
  • Face aux exercices et devoirs : bonne lecture et analyse de l'énoncé, utilisation intelligente du brouillon, vérification des résultats, gestion du temps...
  • Sur l'organisation du travail individuel. L'agenda doit être bien tenu, l'élève doit avoir avec lui l'ensemble du matériel dont il peut avoir besoin.
  • Sur la réalisation et l'appropriation de fiches de synthèses ou de formulaires : comme évoqué précedemment, en mathématiques, les éléments du cours à mémoriser sont peu nombreux, mais il est indispensable de les maîtriser parfaitement.

Aspects plus généraux

Le développement de certaines qualités est nécessaire pour réussir sur un plan scolaire. L'une d'entre elles est la concentration. L'élève doit être en mesure de focaliser son attention pendant un temps déterminé. Les téléphones, ordinateurs et les écrans en général ont en général un effet préjudiciable sur la concentration. Ces appareils sont strictement exclus pendant les cours particuliers et doivent être éteints (sauf activité spécifique pédagogique sur ordinateur). De façon plus générale, l'organisation du lieu de travail personnel de l'élève doit favoriser la concentration et éviter la dispersion.

L'effort individuel fourni doit être suffisant, mais ne doit pas être excessif. Le fait de ne pas assez travailler individuellement se traduit par un manque de maîtrise des éléments du cours et à des raisonnements bâclés et erronés. A l'inverse, le fait de travailler excessivement peut conduire à une fatigue mentale, une pression trop forte durant les devoirs surveillés et à une perte de confiance, surtout si les résultats ne sont pas au rendez-vous.

Les cours particuliers ne sont pas un substitut au travail personnel de l'élève, ils ne servent pas à faire avec l'élève les exercices et les devoirs à la maison donnés par l'enseignant en classe. Par contre, un entraînement est proposé sur des exercices proches maniant les mêmes notions.

Dans le cas où le professeur en classe donne trop peu de travail à faire à la maison, et dans le cas de cours pendant les vacances scolaires, du travail à la maison peut être demandé à l'élève. La quantité de travail personnel à fournir par l'élève dans le cadre des cours particuliers, est définie en concertation avec l'élève et les parents.

Des cours réguliers sur la durée mènent généralement à de meilleurs résultats ; mais si l'élève est déjà submergé par les devoirs donnés par l'ensemble des enseignants, il est préférable que les cours particuliers aient lieu durant les vacances scolaires. Un soutien peut par contre être proposé dans un premier temps pour l'organisation générale de l'élève, afin qu'il soit plus efficace dans son travail personnel et dans ses devoirs en classe.

L'effort fourni est souvent relié à la motivation de l'élève. L'apprentissage des mathématiques ou d'autres matières scolaires doit faire sens pour l'élève, que ce soit pour le plaisir intellectuel, par envie de collaborer avec des enseignants, dans l'optique d'un avenir professionnel désirable... Les cours particuliers peuvent être motivants, mais il est préférable que l'élève en soit un minimum demandeur.

Enfin, les difficultés scolaires peuvent venir d'un contexte plus général lié au parcours de vie de l'enfant et à son environnement socioaffectif. Les cours particuliers ne sont en aucun cas un lieu de prise en charge de difficultés psychiques de l'élève, même s'ils constituent un soutien qui peut l'aider indirectement sur ces aspects. Afin de s'adresser à l'élève de la façon la plus judicieuse possible, il est indispensable de m'informer de difficultés éventuelles de cet ordre. Par ailleurs, si le comportement de l'élève laisse penser à d'éventuelles problématiques d'ordre psychique qui entravent ses apprentissages, j'estime que le professeur particulier a le devoir d'en faire part sobrement aux parents.